L’annonce était attendue depuis longtemps par les investisseurs : Crystal Ventures, le fonds d’investissement du Front patriotique rwandais (FPR), confirme qu’il vendra ses parts dans l’opérateur télécom MTN Rwanda via une prochaine introduction à la bourse de Kigali, sans indiquer cependant si celle-ci portera sur tout ou partie de la participation (20 % de MTN).

 

Une communication également minimaliste lorsque la question de la date est soulevée. « Il est encore prématuré de se prononcer en l’état actuel des choses. La compagnie communiquera en cas de nouveau développement », se contente de dire Jack Kayonga, le président du conseil d’administration de Crystal Ventures. Robert Mathu, le directeur de la Capital Markets Authority (CMA), l’autorité de régulation financière, se montre pour sa part plus prolixe et confirme l’intérêt de Crystal Ventures pour une mise sur le marché de MTN Rwanda, ajoutant toutefois que la demande formelle d’introduction en bourse n’a pas encore été faite. Selon des sources internes de la CMA, une fois cette procédure initiée, les actions de l’opérateur pourraient être introduites à la cote du Rwanda Stock Exchange dans un délai de quelques semaines. Une chose est sûre cependant : l’introduction du titre MTN Rwanda sera très suivie. L’entreprise est le premier opérateur télécom du pays et dispose d’une très forte visibilité auprès du grand public. « Quand l’introduction se fera, ce sera le boom pour les investisseurs qui n’ont pas connu d’introduction en bourse d’une société domestique depuis 2 ans maintenant », pronostique déjà Shehzad Noordally, le directeur général du courtier CDH Capital, actif sur la place de Kigali.