Tout juste extirpé d’un long imbroglio judiciaire l’opposant à une famille maraboutique, le nigérian Aliko Dangote devra faire face à la concurrence.  Dans un communiqué de presse, Dangote Cement Management accuse la Sococim de faire véhiculer des “informations mensongères à son égard”. 

“La Socogim s’engage depuis un certain temps dans diverses activités y compris, entre autres, des sorties à travers les médias, n’hésitant pas rédiger de faux rapports à l’intention des autorités gouvernementales à propos de l’implantation de clinker que nous avons effectué pour nos texts”, lit-on dans le communiqué. Un autre rapport, qualifié de “mensonger” par les collaborateurs de Dangote accuse la Sococim d’abattre et de brûler des arbres”. Rendez-vous est désormais pris à l’inauguration de l’usine de Pout. Dangote entend prouver qu’il respecte les normes européennes, contrairement, selon le communiqué, à la Sococim. Cette guerre médiatique augure certainement d’une guerre des prix qui sera bénéfique pour le consommateur.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser