Aziz Mauritanie FLAMSamba Thiam, président des Forces de Libération Africaine de Mauritanie (FLAM-une organisation de la mouvance nationale négro africaine), rentré récemment au pays après un exil d’une trentaine d’années, a été reçu en audience par le président Mohamed Ould Abdel Aziz, mercredi, selon Kaw Touré, porte parole du mouvement.

Au cours de la rencontre, le leader des FLAM « a été franc et direct » au sujet de la question de la cohabitation communautaire. Le mouvement annonce la poursuite « de son programme de mobilisation de la classe politique, des acteurs de la société civile et tous les mauritaniens autour de la résolution des problèmes de fond qui conditionnent l’unité nationale ».
Fortement opposé au système «inégalitaire» qui gouverne la Mauritanie depuis l’indépendance, et  à travers lequel la communauté noire « est  marginalisée»   les amis du président Thiam ont récemment réitéré l’idée d’une fédération dans le pays pour régler définitivement la question de la cohabitation communautaire.
La rencontre du mercredi dernier, intervenue 10 jours avant des élections législatives et municipales, est percue comme hautement symbolique par plusieurs observateurs.