Le cimentier rwandais Cimerwa a confirmé être en négociation avec la Banque de Kigali et la PTA Bank, le bras armé financier de la COMESA (Marché commun de l’Afrique orientale et australe), pour l’obtention d’un prêt de 93,7 millions de $ destiné à la construction d’une nouvelle usine.

L’unité de production, qui devrait être opérationnelle à partir de 2014, délivrera 600.000 tonnes de ciment  par an contre 100.000 tonnes pour l’actuelle cimenterie qu’elle viendra compléter ; une multiplication par 7 attendue de la production ! L’entreprise espère ainsi combler partiellement le déficit chronique en ciment que connaît le pays et accroître substantiellement sa part de marché, « …de 30 % aujourd’hui à 50 % une fois l’unité de production devenue pleinement opérationnelle », comme l’indique Daniel Ufitikirezi, le président du conseil d’administration de Cimerwa. Une ambition que partage également le cimentier sud-africain PPC, l’actionnaire majoritaire de la société après qu’il ait acquis 51 % des parts  de Cimerwa en décembre 2012 pour 69.4 millions de $. Une nouvelle équipe dirigeante a été instaurée et l’actuelle unité de production remise à niveau. Klaas Meijer, le directeur général venu de PPC confirme pour sa part « …que la nouvelle cimenterie doit produire à un niveau qui satisfasse la demande du marché rwandais ». Des intentions qui si elles se concrétisaient de manière définitive, permettrait de réduire significativement le prix du ciment au Rwanda, dont le coût est parmi les plus élevés de la sous-région.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser