Centum Investments, la société d’investissement kényane, a dévoilé aujourd’hui ses derniers résultats semestriels pour les 6 mois courant jusqu’à septembre, en hausse de 10,67 % par rapport à la même période de l’année dernière. Cotée à la bourse de Nairobi, la compagnie financière a enregistré un bénéfice semestriel net après impôt de 892 millions de shillings (10,5 millions de $), contre 806 millions de shillings (9,5 millions de $) pour le même semestre de l’année dernière. Une belle performance rendue possible grâce à la forte progression des revenus tirés des activités d’investissement, qui atteignent 1,19 milliards de shillings sur la période (14,1 millions de $), en hausse de près de 60 % par rapport à la même période de l’année dernière. Et qui s’explique en premier lieu par un important effet de levier financier, utilisé pour assumer les dernières acquisitions et projets en cours. La dernière annonce en date a ainsi porté sur le rachat de 73,35 % des parts de Genesis Kenya Investment Management, le deuxième plus important fonds d’investissement du pays. Une stratégie d’expansion qui a tout naturellement un coût- les frais financiers ont plus que doublé d’une année sur l’autre à 298 millions de shillings (3,5 millions de $)- mais qu’endosse entièrement Centum, qui depuis 2008 ne paie aucun dividende à ses actionnaires pour réinvestir la totalité de ses profits dans de nouvelles activités (immobilier, énergie, infrastructures). Au vu de l’évolution spectaculaire du titre depuis le début de l’année (+160 %), les investisseurs semblent en tous les cas n’y trouver rien à redire[1].



[1] http://www.financialafrik.com/2013/10/23/kenya-kirubi-libre-de-poursuivre-sa-montee-au-capital-de-centum-investments/

Ce contenu pourrait également vous intéresser