Avec le lancement réussi mardi de l’Entreprise Growth Market (EGM), le marché alternatif consacré aux PME, la bourse de Dar-Es-Salam franchit une nouvelle étape et confirme son statut de place financière montante[1].

Par Jacques Leroueil

Maendeleo Bank, la première société à intégrer la cote de l’EGM, a vu son offre de titres être sursouscrite de 15 % et son cours décoller de 20 % depuis son cours d’introduction d’il y a deux jours (600 shillings contre 500). De quoi donner des idées aux autorités tanzaniennes, qui envisagent de mettre prochainement sur le marché des sociétés publiques. Présent à la cérémonie de lancement de l’EGM, le Premier Ministre Mizengo Pinda, a ainsi indiqué que l’Etat procédera sous peu à une évaluation de l’ensemble de ses participations pour déterminer lesquelles pourraient être introduites en bourse. « Maintenant que l’EGM est lancé et que la bourse de Dar-es-Salam est fermement établie, la question est sur la table », a-t-il conclu. Une possibilité qui selon les analystes interrogés pourrait constituer une option sérieuse en lieu et place d’une procédure habituelle de privatisation. Plusieurs noms de sociétés à capitaux publics (Air Tanzania, National Insurance Corporation, Tanzania Telecommunications Company) circulent déjà comme possibles candidates à une introduction en bourse. Reste que beaucoup d’entre elles sont chroniquement déficitaires : une récente étude commandée par la Consolidated Holding Corporation, en charge de la gestion des participations de l’Etat tanzanien, relève pour sa part que sur 170 entreprises publiques privatisées au cours des dernières années, 42 seulement étaient profitables et 58 non-opérationnelles. Une situation peu reluisante susceptible de faire fuir nombre d’investisseurs potentiels et qui est prise très au sérieux par la bourse de Dar-Es-Salam. Selon des sources familières du dossier, cette dernière chercherait à convaincre le Trésor tanzanien de ne mettre sur le marché que des entreprises rentables. A lui désormais de se positionner



[1] http://www.financialafrik.com/2013/10/19/la-bourse-de-dar-es-salam-franchit-les-15-000-milliards-de-shillings-de-capitalisation-boursiere/