Jean Eyeghe NdongJean Eyeghe Ndong  qui  fut Premier ministre gabonais du 20 janvier 2006 au 17 juillet 2009 sous  le régime du président Omar Bongo Ondimba, est candidat à la Mairie de Libreville lors des élections  locales du 23 novembre 2013, a-t-on appris jeudi à Libreville de  source  officielle.

 

 

 

 

Né le 12 février 1946 à Libreville, M. Eyeghe Ndong  a  été  membre du Parti démocratique gabonais (PDG-au pouvoir) après avoir  été député et occupé le  poste de ministre délégué aux Finances sous le gouvernement de Jean-François Ntoutoume Emane, actuel  maire de Libreville.

Eyeghe Ndong   avait été  chargé par  Omar Bongo Ondimba pour mettre en œuvre le programme intitulé « Des actes pour le Gabon » défendu par l’ancien chef de l’Etat  lors de sa campagne présidentielle. A  cette  époque, Ali Bongo Ondimba  était  titulaire du portefeuille de Défense et Jean Ping  de celui des Affaires étrangères.  A  la mort d’Omar Bongo Ondimba, plusieurs  membres du parti au  pouvoir sont  candidats  à la présidentielle de décembre  2009 et  certain d’entre  eux non  désignés  par le PDG, choisissent d’être des  candidats indépendants. Ainsi, Eyeghe Ndong    annonce  sa  candidature à la présidentielle le  15 juillet 2009 après avoir en vain  cherché la nomination comme candidat du PDG à la succession d’Omar Bongo. Il démissionne  du parti créé  par ce dernier.
Quelques mois plus tard,  il  regagne  les  rangs de  l’opposition  gabonaise au sein de l’Union  nationale (UN-opposition),  formation  politique  dissoute par la suite par le ministère de l’Intérieur.  Il  vient de  se  porter candidat pour devenir le prochain maire de la  commune de Libreville,  la capitale  gabonaise qui abrite plus de  la moitié de la  population  gabonaise. Parmi les raisons avancées, il souhaite  révolutionner les méthodes de travail au sein de l’Hôtel de ville de la capitale qui serait, selon lui, la chasse gardée du Parti Démocratique Gabonais  et de certains partis affiliés au pouvoir depuis plusieurs  années.
L’ancien premier ministre devra  croiser  le  fer  avec   plusieurs personnalités et  non des  moindres, parmi lesquelles le maire sortant de  Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, lui aussi ancien Premier ministre. D’autres candidats  non encore officiels,  et sous  toutes  réserves, devraient briguer également la Marie de Libreville. Il  s’agit  notamment de  Alexandre Barro Chambrier et de Jules-Marius Ogouébandja.
M. Eyeghe  Ndong,  fort  populaire à Libreville, fut le dernier Premier ministre du Président Omar Bongo Ondimba.

Ce contenu pourrait également vous intéresser