Bertrand-Vignes_Sia-KambouEtalé du 10 au 31 juillet derniers, l’emprunt obligataire du groupe Sifca s’est bien déroulé.  L’émetteur a levé 36,6 milliards de FCFA (soit 56 millions d’euros) au taux de 6,9% (échéance 2021) , au delà des 35 milliards FCFA attendus.  Il s’agissait là du premier emprunt privé non garanti.  Le groupe Sifca, dirrigé par Betrand Vignes (photo ci-contre)  a sollicité une notation conformément aux nouvelles lois en vigueur relatives aux émissions obligataires en zone UEMOA.  La souscription s’est faite sur la base de la notation, à savoir un  A- (voir les détails de la Notation Sifca),décerné par l’agence  Wara Finance au mois de mai dernier. 

 

Présent dans l’huile de palme, le caoutchouc et la canne à sucre, Sifca planche sur un programme d’investissement de 208,9 milliards de FCFA dont un tiers (environ 75 milliards de FCFA) seront financés en partie par des fonds propres et  en partie par des endettements (35 milliards de FCFA). Les 2/3 restants seront financés par les partenaires stratégiques du groupe Sifca (Olam et Wilmar qui détiennent 27,06% du groupe à travers leur joint venture Nauvu à parts égales) dans ces différents projets, des emprunts bancaires et des cash flow d’exploitation. Les pays concernés par le programme d’investissement en question sont le Nigeria, le Liberia, le Ghana et la Côte d’Ivoire.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser