Kenya-Re-LogoLe réassureur Kenya Re a annoncé le 13 août  un bénéfice semestriel  avant-impôts en hausse de 13 % par rapport à la même période de l’année dernière, à 1,6 milliard de shillings (18 millions de dollars). Une performance solide que le directeur général de l’établissement financier, Jadiah Mwarania, attribue à l’élargissement des partenariats avec ses intermédiaires agréés et à l’acquisition de nouvelles affaires.

Sur la période, les primes brutes collectées ont progressé de 20 % pour atteindre 4 milliards de shillings (46 millions de dollars) tandis que les revenus de placement ont bondi de 25 %, à 1,2 milliard de shillings (13,7 millions de dollars). S’adressant aux investisseurs en conférence hier à Nairobi, Mwarania a également annoncé que son bureau régional d’Afrique de l’Ouest, situé à Abidjan et lancé il y a 4 ans, serait transformé en filiale à part entière dès 2014

. Une stratégie d’expansion pour tirer parti tant des opportunités d’affaires attendues que de l’amélioration sensible de l’environnement global. Et que le réassureur kényan compte bien mettre en œuvre aussi en Afrique australe : “Notre projet de procéder à une implantation dans la région est en cours. Nous envisageons le Zimbabwe, la Zambie, le Mozambique et le Botswana », a indiqué le directeur général de Kenya Re, mais sans signaler toutefois d’échéance précise. Interrogé enfin sur les conséquences financières de l’incendie récent[1] de l’aéroport Jomo Kenyatta de Nairobi, Mwarania a souligné que « … les évaluations des dégâts sont toujours en cours, et celles-ci une fois faites, nous (Kenya Re) serons prêts pour pleinement les compenser ».

 



[1] http://www.financialafrik.com/2013/08/09/aeroport-international-de-nairobi-apres-lincendie-lheure-des-comptes/