NSE -KenyaTransCentury, la société d’investissement kényane spécialisée dans les infrastructures, a souffert de la désaffection des investisseurs après avoir dévoilé son revenu semestriel en fin de semaine dernière. 

La firme, qui est active dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’ingénierie, a dévoilé un chiffre d’affaires stable à 7 milliards de shillings (80,5 millions de dollars) pour la période, inférieur aux attentes des opérateurs de marché qui ont immédiatement sanctionné le titre, ce malgré un profit net en progression de 16 % par rapport à la même période de l’année dernière, à 380 millions de shillings (4,4 millions de dollars).

L’action a clôturé la semaine à 30 shillings sur le Nairobi Stock Exchange, alors qu’elle évoluait autour de 32,5 shillings les semaines précédentes. Principale fautive de cette contreperformance, la division énergie, qui a souffert d’une réduction sensible de ses activités. Une filiale dont l’avenir au sein de TransCentury pourrait être remis en cause, le groupe ayant de nouveau confirmé son intention de se concentrer  à terme sur les secteurs des infrastructures et de l’ingénierie, plus profitables.