Tunisie investirL’annonce , le 7 août, du parti Ennahda, de la suspension des travaux de la constituante intervient dans un climat économique tendu.  Confronté à la problématique de la rareté des devises, le gouvernement tunisien sortant avait levé un emprunt obligataire de 22,4 millions de yens (346 millions de dinars) sur le marché domestique japonais.

Cette opération a été menée par deux institutions connues sur le marché financier, à savoir  la Daiwa securities et Mitsubishi UFJ Morgan Stanley securities

Le gouverneur de la banque centrale de Tunisie qui a visité le Japon, début juillet, a réussi à convaincre quelques trente investisseurs de souscrire à l’émission. Emettrice sur le marché samouraï depuis près de 20 ans, La BCT continue de bénéficier de la confiance des institutions financières nippones.