Carlos LopesIl est incontestable que l’Afrique connait une irrésistible ascension, partagée par le reste du « Sud ». Malgré le ralentissement économique de ces dernières années, le continent a connu une croissance sans précédent. De façon parfois erratique, il y a eu des progrès dans la réduction de la pauvreté, et la meilleure qualité de vie a apporté des perspectives économiques nouvelles à beaucoup d’Africains.

Par Carlos Lopes

 

Le commerce représente un grand potentiel de développement durable et joue un rôle croissant dans les bons résultats économiques enregistrés par les économies africaines ces dix dernières années. De fait, la bonne tenue des échanges s’est montrée très résiliente, même face à la crise économique en cours.Pourtant, l’Afrique doit réfléchir à sa croissance économique continue à la lumière des trois piliers du développement durable – économique, environnemental et social – et évaluer si son développement « répond aux besoins des générations actuelles sans compromettre la capacité des futures générations de répondre aux leurs », comme l’a dit la Commission Brundtland dans son rapport Notre avenir à tous. La Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20), tenue l’année dernière, a lancé la dynamique de l’économie verte en Afrique, et il reste essentiel que le continent oriente son programme de transformation vers le développement durable.

Lire la suite dans le blog de Carlos Lopes