BRVMSous les auspices du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF), le Marché financier régional de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a décidé de se doter d’un plan stratégique pour la période 2014-2021.

Ledit plan, qui intervient quinze après, vise à accroître la visibilité du marché financier, assurer sa promotion auprès des
émetteurs et des investisseurs, améliorer son fonctionnement, permettre une meilleure régulation de celui-ci, une surveillance renforcée des intermédiaires, une bonne gestion des risques systémiques, et accroître la mobilisation des ressources par le marché financier en vue d’un financement des économies des pays membres l’Union.

L’ambition est de « faire à l’horizon 2021, du marché financier régional de l’Uemoa, une place financière africaine attractive et sécurisée pour un financement durable des économies de l’Union ».

Pour le président du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF), Jeremias Pereira, le marché financier régional est une réalité de nos jours, car, il a permis de «mobiliser près de 3 030 milliards de F CFA (4,9 milliards d’euros) pour financer les économies de l’Union et  entamer l’essor de l’actionnariat populaire ».

Avec un montant de 3 030 milliards de F CFA mobilisés depuis la création du marché financier, dont 2400 milliards de F CFA d’emprunts obligataires, 37 sociétés cotées à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), 89 acteurs agréés,  les indicateurs-clés du marché financier régional de l’Uemoa sont au vert.

Ce contenu pourrait également vous intéresser