RAM BenhimaTrès active sur le trajet Nouakchott Casablanca, avec 7 vols hebdomadaires, la Royal Air Maroc est sommée par les autorités de l’aviation civile mauritanienne de ramener ce nombre à 5 vols. 

En fait, Nouakchott applique  déjà unilatéralement le nouveau quota à la compagnie marocaine. Conséquence,  depuis le dimanche 28 juillet, des vols de la RAM en partance de Casablanca vers Nouakchott ont été annulés entraînant le blocage de plusieurs passagers mauritaniens dans la capitale économique marocaine.

Sur la base d’un accord en matière de transports aériens, signé entre Nouakchott et Rabat en septembre 2012,  la RAM et Mauritanie Airlines Internationale (MAI) exploitent en commun le trajet Nouakchott/Casa.

La compagnie marocaine présidée par Driss Benhima (photo)  effectue 7 vols hebdomadaires, avec des avions pleins,  alors que la MAI éprouve de grosses difficultés à remplir 2 vols hebdomadaires, dans une configuration renvoyant à une concurrence avec des moyens en net déséquilibre.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser