Une cinquantaine de  pays d’Afrique, d’Amérique, d’Europe et d’Asie  ainsi qu’une centaine d’experts du secteur minier et énergétique prennent part  à la deuxième édition du Salon international de l’énergie, des mines et des carrières(SEMICA)  du 23 au 25 mai à Ouagadougou.

Le thème de l’édition 2013 est  ‘’Investir en Afrique de l’Ouest : Harmonisation de la Réglementation Minière dans l’espace UEMOA’’
Le Salon est une initiative d’Innocent Belemtougri, Directeur Général de Bitel Communication et  diplômé en marketing et communication. Le succès enregistré lors de la première édition l’a convaincu de rééditer l’expérience.

Pour l’édition 2013, rencontres B2B, conférences et tables ronde thématiques, bourse des mines, espace exposition, évènement spéciaux, sont autant d’activités prévues.

Cette édition  réunit  les 8 pays de l’UEMOA pour échanger sur le code minier communautaire et proposer les meilleures voies pour son l’application effective afin de rendre l’Afrique de l’Ouest plus attrayante pour les investisseurs.

Le salon se veut un pôle de valorisation et de promotion du secteur minier au Burkina Faso  et dans la sous région. A moyen terme, le Semica ambitionne de rassembler tous les ans, l’ensemble des acteurs du secteur pour promouvoir leurs produits et échanger sur les problématiques  inhérentes.

Le Burkina Faso  est avec l’Afrique du sud, le Ghana et le Mali, l’un des principaux pays exportateurs d’or. Depuis 2009, le métal jaune est devenu la première ressource de devises du pays, devant le coton, et génère quelque 5 000 emplois.