Nguéma vérités«Quand il s’agit des Africains, on les accuse d’avoir mal acquis leurs biens. Mais ceux qui nous accusent doivent avoir le courage d’accuser les monarchies du Golf qui ont de gros investissements et des biens en Europe. Nous disons non à la discrimination. Nous sommes un peuple souverain. J’invite à la solidarité africaine au niveau des Chefs d’Etat».  

Ces propos sont de Obiang Nguéma, président de la Guinée Equatoriale lors d’une conférence de presse à Malabo, le 14 mai.  Visé souvent par des juges français dans le cadre du procès sur les biens mal acquis, l’homme fort de la Guinée Equatoriale a appelé  à la défense de l’Afrique qui, a-t-il déclaré, “est mal vue de l’Occident”.

Et de poursuivre: “«L’Europe est traversée par une crise économique et ses dirigeants sont en train de chercher des voies et moyens pour sauver leurs peuples qui souffrent. Partout à travers le monde, ils sont en train de déstabiliser nos pays à cause de nos matières premières et nos richesses. Ce n’est pas le moment de faire confiance à ceux qui veulent nous déstabiliser à cause de nos richesses. Nous devons faire front et avoir une position commune sur certains dossiers qui engagent l’Afrique».

Ces déclarations faites à une semaine de l’anniversaire de la création de l’OUA-UA donnent le ton d’une conférence qui, selon les informations, se fera sous le signe du panafricanisme.

 

 

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser