Diaspora RIMConçu dans le cadre d’une réflexion stratégique portant sur l’investissement public et surtout privé, en vue de la mise en valeur l’énorme potentiel de la Mauritanie (mines, pêche, agriculture, or, cuivre pétrole….), la deuxième édition du Forum Economique de Nouakchott, qui se tient le  26 mai devrait faire une large place à diaspora.

Cette catégorie de la population mauritanienne, présente dans tous les pays du monde (Afrique, Europe, Amérique et Asie) peut jouer un rôle capital dans le cadre de l’investissement privé.

Toutefois, au-delà de ce constat dicté par le bon sens, la Mauritanie traîne un énorme handicap par rapport à sa diaspora, dont elle ignore à ce jour le montant des transferts effectués annuellement vers le pays.

Au Sénégal, au Maroc, au Mali, en Algérie……ces flux financiers représentent plusieurs centaines de milliards de francs CFA pour chaque pays.

Sans connaître leur apport précis dans le cas mauritanien, on  imagine que ces fonds contribuent à l’équilibre économique et social des ménages nationaux et la stabilité du pays, en attendant une meilleure organisation en vue de créer des investissements à grande échelle générateurs de richesses et d’emplois.

 

Encadré

 

John Kerry et Aly Sy

Sur cette photo, l’on reconnaît le secrétaire d’Etat américain John Kerry.  C’était le 3 mai, à l’occasion d’un déjeuner à Blair House (Washington) a reçu Aly Sy, président de  NAPEO Mauritanie et des membres de « Partenaires pour un nouveau départ (PNB)». Aly Sy fait partie comme le comédien français Oumar Sy, ou encore l’ancien numéro deux de la Royal Bank au Canada, de ses nombreux mauritaniens éparpillés dans le monde.  Le forum de la diaspora propose de réunir cette “13”e région avec les 12 autres que compte la Mauritanie.

Ce contenu pourrait également vous intéresser