BOA kenyaLe fonds Aureos East Africa fund a cédé ses 15,5% détenus dans Bank of Africa Kenya à la maison mère.  La holding basée au Mali porte ainsi  à 80% sa participation dans sa filiale kenyanne.  Le montant de la transaction rendue publique le 16 mai n’a pas été dévoilé.  Le reste du capital de Bank of Africa Kenya, soit 20%, est détenu par le fonds néerlandais FMO.  

Pour le directeur général de Bank of Africa Kenya, Kwame Ahadzi (photo), la transaction découle d’une suite logique, l’investissement d’Aureos étant arrivé à terme depuis l’année dernière.

Confronté à une insuffisance des fonds propres, Bank of Africa a émis des droits de souscription en avril (la deuxième en l’espace de trois ans) dernier pour au moins 10 millions d’euros (1,1 milliard de shillings) , portant son capital à 4,5 milliards de shillings. La banque qui présentait un niveau de fonds propres juste au dessus du minimum requis doit continuer à chercher de l’argent frais.

Suite à l’opération, certains  observateurs se demandent s’il était pertinent pour la BOA de monter à 80% du capital de sa filiale compte tenu de ses besoins en fonds propres au niveau de la holding et de certaines filiales. Le prix adjugé (quel qu’en soit le montant) ne représente-t-il pas une débauche d’énergie inutile vu que BOA contrôlait déjà BOA Kenya?

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser