ObamaLe président Obama a décidé de rendre public 100 emails, fruit de ses échanges avec la CIA et le Département d’Etat  suite à l’attentat contre l’ambassade américaine de Benghazi qui a vu la mort de l’ambassadeur Chris Steven et de trois autres américains.  Des fuites contrôlées destinées à apaiser la controverse sur les responsabilités liées à ce drame intervenu dans la “Nouvelle Libye”, le 11 septembre 2012.
Jetés à la face des élus du Congrès, ces emails suffiront-ils à convaincre l’opinion publique sur la responsabilité des uns et des autres? Une petite phrase corrigée d’un email semble concentrer les débats. Ainsi, au  lieu de “des extrémistes liés à Al Qaeda ont participé  à cette manifestation”, on lisait ” des extrémistes ont participé aux violentes manifestation”. Et c’est tout le drame.