Claude GuéantInterpellé sur un montant de 500000 euros qu’il aurait reçu (révélations du Canard Enchaîné), l’ancien ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy rétorque aux juges qu’il s’agit du produit de la vente à l’étranger  de deux  tableaux  en 2008. Ce n’est pas l’avis des experts d’Art Price.pour ces experts spécialistes en cotation des tableaux d’art,  ce genre de toile cote au maximum 15 000 euros chacune.  En France, toute vente d’oeuvres d’art dépassant 150 000 euros est assujettie à un certificat d’exportation. Or Claude Guéant n’en a produit aucun devant les juges,  s’exposant à l’article L114-1 du code français du patrimoine qui punit le contrevenant d’un peine de 2 ans de prison et d’une amende de 450 000 euros.

 

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser