SenelecLes deux sociétés majeures de l’énergie au Sénégal,  la SENELEC et la Société africaine de raffinage (SAR),  ont coûté à l’État 220 milliards FCFA en 2012. Dans ce montant,  105 milliards viennent en compensation tarifaire. S’y ajoutent  65 milliards sur le budget initial que l’État avait prévu pour la SENELEC et  37 milliards de TVA que l’entreprise n’a pas versé à l’Etat.  Ce n’est pas tout.  Quelque 39 milliards ont été investis dans l’entreprise et 24 milliards en stabilisation fiscale.

Pour la Société de raffinage (la SAR), ce sont 4 milliards de FCFA qui ont été consacrés à la compensation tarifaire pour le gaz butane et 13,9 milliards en guise de soutien.  Ces deux entreprises sont désormais surveillées de prés par le Président Macky Sall qui a déclaré la fin de l’exemption du paiement de facture pour les administrateurs de la Senelec.

Ce contenu pourrait également vous intéresser